Défi mathématique

Propos sur l’évaluation

L’objet premier, et le plus important, de l’évaluation est d’orienter l’enseignement. En classe, devant 25 élèves, une enseignante utilise ses observations afin d’avoir une vue générale sur le cheminement de ses élèves. En plus de ses observations pendant l’apprentissage, une enseignante utilisera les exercices et les examens effectués par ses élèves. L’évaluation sert aussi à prouver aux parents et à l’administration que des apprentissages ont été réalisés.

À la maison, lorsque vous travaillez avec un seul enfant, en étant constamment en interaction avec lui, vous avez besoin de peu de tests et même de peu d’exercices écrits. Le travail effectué avec l’enfant vous permet facilement d’orienter vos interventions. Les traces écrites du travail en mathématiques de votre enfant, surtout dans les trois premières années d’apprentissages, seront donc minces.

Mais, c’est à votre tour de prouver à quelqu’un d’autre que vous et votre enfant avez bien travaillé ! En effet, votre commission scolaire à le droit et le devoir de s’assurer que votre enfant développe au moins les apprentissages qu’il ferait à l’école.

En ce qui concerne l’évaluation pour fin d’orientation de vos interventions, vous devrez vous fier à votre instinct, comme vous l’avez fait afin d’enseigner à votre enfant à parler, à marcher, à vivre en société,…

Au sujet de l’évaluation scolaire, celle qui servira à montrer que vous avez permis à votre enfant de progresser normalement, vous devriez effectivement faire un portfolio. Voici ce que je vous suggère d’y insérer :

- Certains des travaux écrits significatifs de votre enfant;

- Vos observations relativement à ses apprentissages : notez ses découvertes, ses commentaires, ses inventions, ce qu’il apprend avec facilité et aussi ce qui lui est plus difficile. Tout cela, même si vous n’avez aucun document écrit pour le prouver.Au besoin, cela permettra à votre commission scolaire d’orienter son évaluation.

- Notez aussi vos observations et vos commentaires, sans fausse pudeur. Votre enfant vous émerveille par ses découvertes, écrivez-le. Je vous assure que cela est normal et fréquent. Les enfants sont beaucoup plus capables que les adultes le pensent.

- Notez aussi ses apprentissages spontanés. Souvent, les enfants, en observant un phénomène dans leur quotidien, le relient à un apprentissage mathématique nouveau, en cours ou déjà effectué. Parfois aussi, ils découvrent ou inventent des éléments mathématiques. Ils n’en connaissent peut-être pas la terminologie ou la symbolisation, mais ils développent un concept mathématique ou scientifique valable.

- Enfin, tenez un agenda de ses apprentissages. Indiquez le moment et la durée de l’apprentissage de chaque chapitre des documents que je vous expédie.

Et surtout, n’enseignez jamais en fonction de l’évaluation!

Contactez-nous :

Robert Lyons|Michel Lyons
Administrateur du site web