MATHADORE
         Volume 1 Numéro 1 - 12 février 2000

L'hebdomadaire gratuit portant sur l'enseignement des mathématiques

Les mathématiques : un langage ???

La discussion durait depuis des siècles : d'une part, il y avait ceux qui considéraient que les mathématiques étaient un langage et d'autre part, ceux qui prétendaient qu'elles étaient d'abord une recherche de propriétés. Grâce aux radiographies du cerveau, qui montrent celui-ci en plein travail, le débat est désormais clos. En effet, une équipe de chercheurs français de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) a constaté que l'activité mathématique se loge dans deux parties distinctes du cerveau, une partie est liée au langage alors que l'autre est liée à la vision.

Suite à ces recherches, nous pouvons conclure que l'activité mathématique consiste à identifier des propriétés en partant d'observations concrètes et à les traduire ensuite, si nécessaire, en un langage approprié. Pensez au jeune enfant qui joue avec des pièces de formes diverses afin de les encastrer correctement dans un objet quelconque. Ce n'est pas son langage qui supporte son activité, ce n'est pas non plus son bagage de connaissances mathématiques, mais bien plutôt ses perceptions visuelles et tactiles. Cette activité mathématique ne se transposera pas dans un langage, ce n'est pas nécessaire à ce stade. Pour l'instant, l'enfant se construit des images mentales et les utilise pour augmenter son efficacité.

Quelles conséquences ces découvertes récentes ont-elles sur l'enseignement ? Elles sont considérables. D'abord, elles réhabilitent la manipulation et en font le support essentiel et omniprésent de toute activité mathématique. Ensuite, elles nous obligent à reconsidérer les orientations pédagogiques qui associent de trop près l'enseignement des mathématiques à l'enseignement d'une langue. De plus, elles laissent entrevoir que la construction d'images mentales est la clé du transfert, enfin elles montrent que l'analogie a un rôle essentiel en apprentissage des mathématiques. Mais ce qu'il y a de plus important, c'est que ces recherches ont permis d'élaborer et de valider différents moyens très simples permettant un enseignement plus efficace et plus stimulant pour tous, élèves comme enseignants. Mathadore présentera régulièrement ces moyens.

Robert Lyons